Enquêtes collaborateurs, 4 conseils pour un succès !

Xavier Zunigo
Xavier Zunigo
20/11/2019
5
min

Donner la parole à vos collaborateurs est important ! Capitaliser sur les remontées terrain est déterminant ! Mais quand et comment organiser vos sondages et campagnes de feedback par questionnaire ? Quels cadencement et format adopter ?

Rassurez-vous, comme dans de nombreux domaines professionnels, il n’y a pas de règles, mais vos règles : celles propres à votre organisation et vos équipes. En tant que leader, faites confiance à votre expérience et faites jouer votre sens du timing !

Alors comment procéder ?

1/ Avant toute chose, faire de vos enquêtes un événement et un levier d’engagement

Intégrez vos sondages dans une stratégie positive et valorisante pour tous.

Offrir à vos collaborateurs la possibilité de témoigner régulièrement sur leur travail et participer au progrès de leur entreprise figurent parmi les meilleures pratiques managériales. Une stratégie globale et une volonté clairement affirmée donneront du sens aux différents questionnaires et favoriseront un taux de réponses élevé (chez OLYSTIC, le taux de réponses moyen est de 80 %). Intégrez vos sondages dans une stratégie positive et valorisante pour tous.

2/ Identifier les moments forts de votre organisation

Chaque entreprise a son rythme et ses cycliques, de grands ou de petits événements qui cadencent sa vie et celle de ses collaborateurs. Personne mieux que vous ne connait cette dynamique.

Ancrer les outils d’aide à la décision que sont les questionnaires dans les bonnes pratiques managériales en les associant aux moments forts de votre entreprise.

Associez vos questionnaires à ces moments clés de votre organisation : réunion des cadres, kick off collaborateurs, semaine de la sécurité au travail ou de la santé au travail, pic saisonnier d’activité, etc. Lancez vos questionnaires thématiques en amont de ces événements (1 semaine à 1 mois selon le sujet). Tout en restant agile, vous pouvez aussi programmer vos sondages à échéance régulière : mensuellement, bimensuellement ou trimestriellement. Ceci constitue par exemple un bon rythme pour ancrer les outils d’aide à la décision que sont les questionnaires dans les bonnes pratiques managériales.

3/ Faire varier les formats

Evitez la routine, surprenez vos collaborateurs.

Plusieurs formats de sondages existent : questionnaires approfondis pour disposer d’une image globale ; questionnaires courts pour explorer une thématique spécifique ; questionnaire one-click-answer pour prendre le pouls du moral des équipes. OLYSTIC conseille la passation d’un questionnaire exhaustif annuellement. La rentrée, le début ou la fin d’année sont des périodes généralement propices pour ces enquêtes. Vous évaluez ainsi vos progrès, tout en impulsant une nouvelle dynamique.

Les sondages courts sont à privilégier pour des feedbacks ponctuels pour travailler un sujet avec votre ligne hiérarchique ou mobiliser vos collaborateurs sur un point d’amélioration spécifique, par exemple.

Vous pourriez aussi envisager des campagnes de Feedbacks qualitatifs ponctuels et de courte durée (comme les propose OLYSTIC) pour collecter une information plus détaillée et montrer à vos collaborateurs que leurs parole, avis et expérience comptent.

Dans tous les cas, faites varier les formats, évitez la routine, surprenez vos collaborateurs.

4/ Communiquer, communiquer et encore communiquer

Faites de vos enquêtes un bien commun de votre entreprise.

Le lancement de vos sondages doit s’accompagner d’une communication courte et claire. Rappelez la finalité du questionnaire et inscrivez-le dans la vision globale de votre démarche : la plus grande association des collaborateurs, le pilotage par les faits, le progrès continu…

Une fois clôturés, diffusez rapidement les principaux résultats de vos sondages, associez et responsabilisez vos managers pour en faire des ambassadeurs de la démarche. Faites ainsi de vos enquêtes un bien commun de votre entreprise pour impulser une dynamique collective de réflexion et d’action, engageante pour tous.

Et pour finir, un dernier conseil :

5/ La mère de toutes les règles : n’ayez pas de craintes !

Exercez un leadership construit sur les faits grâce aux données.

Mieux vaut donner la parole à vos collaborateurs que de piloter dans le brouillard des rumeurs et échanges informels dans les couloirs. Rassurez-vous, la mise à jour de dysfonctionnements et de points de vigilance s’accompagne toujours de l’identification des forces de votre organisation. Capitalisez, mobilisez, faites confiance à vos collaborateurs et exercez un leadership construit sur les faits grâce aux données. Votre organisation a tant à y gagner.

Xavier Zunigo
Xavier Zunigo
20/11/2019
5
min
Blog

Nos derniers articles

Comment donner la parole à vos collaborateurs ? 3 + 1 conseils pour réussir vos enquêtes collaborateurs.

Comment donner la parole à vos collaborateurs ? 3 + 1 conseils pour réussir vos enquêtes collaborateurs.

Donner la parole à vos collaborateurs est important ! Capitaliser sur les remontées terrain est déterminant ! Mais comment organiser vos sondages et campagnes de feedback par questionnaire ? Quels cadencement et format adopter ? Rassurez-vous, comme dans de nombreux domaines professionnels, il n’y a pas de règles, mais vos règles : celles propres à votre organisation et vos équipes. En tant que leader, faites confiance à votre expérience et faites jouer votre sens du timing ! Alors comment procéder ?
Lire l'article
Les bénéfices de la co-vigilance dans les contextes de réorganisation

Les bénéfices de la co-vigilance dans les contextes de réorganisation

La co-vigilance est une construction au croisement de l'expertise d'un cabinet de prévention en risques psychosociaux et le dispositif de prévention préalablement existant d'une entreprise. Différentes missions d'accompagnement lors d'annonces de réorganisation ont fait émerger les bénéfices inhérents à l'expérience d'un maillage continu entre les acteurs de prévention internes à l'entreprise impactée et les intervenants du cabinet de prévention des risques psychosociaux choisi. Quels sont les enjeux d'un espace de veille dans les contextes de réorganisation ? Comment penser et agir la "co-vigilance" à partir d'un dispositif de prévention déjà existant ? Pourquoi maintenir et faire évoluer le travail collaboratif en véritable outil de protection au-delà de la situation de crise ?
Lire l'article